Navigation – Plan du site

Karl Wolfskehl et la modernité poétique

Karl Wolfskehl (1869-1948) und die Moderne
Karl Wolfskehl (1869-1948) and the literary modernity
Sonia Schott
p. 67-81

Résumés

En 1892, après que Karl Wolfskehl a rencontré Stefan George, le chef de file du symbolisme allemand, il publie des poèmes et des textes en prose dans Les Feuilles pour l’art (Die Blätter für die Kunst), la revue que Stefan George édite avec C. A. Klein, et il est également l’un des premiers membres du cercle autour de Stefan George, le « George-Kreis ». Après l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, Wolfskehl part en exil en Italie puis en Nouvelle-Zélande où il demeure jusqu’à sa mort en 1948. L’objet de cet article – qui traite de l’ensemble de l’œuvre avant l’exil – est de mettre en lumière les textes poétologiques et les poèmes de Wolfskehl afin de cerner sa compréhension de la modernité poétique que l’on peut dans son cas assimiler au symbolisme. On s’efforcera ce faisant de dégager les principales caractéristiques de l’art poétique wolfskehlien.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Approches critiques et poétologiques du symbolisme
L’opposition esthétique
Le rejet de la littérature épigonale
L’art pour l’art et l’autonomie du langage poétique
Suggérer au lieu de dire
Atmosphère, langue et état d’âme
La thématique de la crise dans la poésie de Wolfskehl
Modernité de l’art poétique wolfskehlien
Conclusion

Aperçu du début du texte

Né en 1869 à Darmstadt dans une famille juive aisée, Karl Wolfskehl témoigne d’un vif intérêt pour la littérature qui le conduit à effectuer de brillantes études de germanistique. En 1892, après qu’il a rencontré Stefan George, le chef de file du symbolisme allemand, il publie des poèmes et des textes en prose dans Les Feuilles pour l’art (Die Blätter für die Kunst), la revue que Stefan George édite avec C. A. Klein, et il est également l’un des premiers membres du cercle de Stefan George, le George-Kreis, dont l’un des buts majeurs est d’encourager la vocation poétique. Les revers économiques causés par la Première Guerre mondiale ruinent la famille de Wolfskehl. Le poète devient alors essayiste et collabore à divers journaux pour subvenir à ses besoins. En 1933 surviennent deux événements déterminants pour l’existence et la production de Wolfskehl : la mort de George et la victoire du nazisme en Allemagne. Le lendemain de l’incendie du Reichstag, le 28 février 1933, Wolfskehl part...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sonia Schott, « Karl Wolfskehl et la modernité poétique », Germanica, 59 | 2016, 67-81.

Référence électronique

Sonia Schott, « Karl Wolfskehl et la modernité poétique », Germanica [En ligne], 59 | 2016, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://germanica.revues.org/3405 ; DOI : 10.4000/germanica.3405

Haut de page

Auteur

Sonia Schott

Université Jean Jaurès, Toulouse

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page