Navigation – Plan du site
Le roman policier sous le IIIe Reich

Georg von der Vrings Die Spur im Hafen. Mord und Detektion im Dritten Reich

Die Spur im Hafen de Georg von der Vring. Meurtres et détection sous le Troisième Reich
Georg von der Vring’s Die Spur im Hafen. Murder and Detection in the Third Reich
Elena Giovannini
p. 43-51

Résumés

En dépit du scepticisme des intellectuels et des dirigeants du parti national-socialiste, la littérature policière jouit d’une grande popularité au sein du Troisième Reich et, pour cette raison, le régime tente de la manipuler à des fins de propagande et d’endoctrinement politique. Le plus fort tirage dans ce genre littéraire est atteint par Die Spur im Hafen de Georg von der Vring, un roman policier dont l’intrigue se déroule au xixe siècle, et dans lequel le lien étroit entre écriture et enquête apparaît aussi bien dans les stratégies narratives adoptées par l’auteur que dans la façon dont le détective mène ses enquêtes. Barbara Korte et Sylvia Paletschek soutiennent que, du fait de son lien étroit avec l’ordre social, la littérature policière offre des informations sur l’époque à laquelle les œuvres sont écrites. Dans Die Spur im Hafen, la représentation des homicides et des techniques d’investigation présente justement des caractéristiques propres à l’époque et au genre littéraire du texte, lesquelles sont influencées par les normes sociales et artistiques du Troisième Reich, alors même que le roman ne présente pas d’éléments clairement rattachés à l’idéologie hitlérienne.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Der Vorbehalt gegen die literarische Darstellung von Kriminaltaten war unter den Spitzen der NS-Diktatur weitverbreitet. Kriminalromane wurden im Dritten Reich oft als suspekt und destabilisierend angesehen, denn ihnen wurde vorgeworfen, zu Verbrechen anzustiften, der deutschen Tradition und ihren Werten nicht zu entsprechen, den Vorrang des Individuums vor der Gemeinschaft zu betonen und für die anglo-amerikanische Kultur zu werben. Trotzdem war die Kriminalliteratur in Hitlers Deutschland sehr populär und spielte dank den zahlreichen Veröffentlichungen und den hohen Auflagen der Publikationen sowohl in Buchform als auch in wöchentlichen Heftromanen eine wichtige Rolle in der Buchbranche.

Die Bürger des Dritten Reiches hatten eine große Unterhaltungslust, die das Regime einerseits befriedigen und andererseits zu volkspädagogischen und propagandistischen Zwecken lenken wollte. Vor allem nach Kriegsbeginn, als das Bedürfnis nach leichten und unterhaltsamen Lektüren deutlich stieg, wir...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elena Giovannini, « Georg von der Vrings Die Spur im Hafen. Mord und Detektion im Dritten Reich », Germanica, 58 | 2016, 43-51.

Référence électronique

Elena Giovannini, « Georg von der Vrings Die Spur im Hafen. Mord und Detektion im Dritten Reich », Germanica [En ligne], 58 | 2016, mis en ligne le 30 septembre 2018, consulté le 27 avril 2017. URL : http://germanica.revues.org/3175 ; DOI : 10.4000/germanica.3175

Haut de page

Auteur

Elena Giovannini

Università degli Studi di Bologna

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page