Navigation – Plan du site

Mimesis, Moderne, Mythos: Dea Lohers Manhattan Medea

Conte, mythe, morale : Manhattan Medea de Dea Loher
Fairytale, myth and morality: Dea Lohers Manhattan Medea
Marcela Požárek
p. 107-123

Résumés

Nous nous appuyons sur la pièce Manhattan Medea de Dea Loher pour étudier différents aspects de sa poétique postdramatique, qui lui permet d’utiliser avec raffinement des éléments de contes et de mythes pour jeter un regard neuf sur des valeurs morales. Il s’agira au premier chef de vérifier à quel point l’intérêt de Loher pour des sujets antiques conduit au retour de sujets classiques « redramatisés », à l’opposé des tableaux « dédramatisés » de Breughel qu’évoque Hans-Thies Lehmann. Nous centrerons notre recherche en particulier sur le rapport subtil que Loher entretient avec des personnages classiques distanciés, qui d’un côté suggèrent le retour de motifs dramatiques classiques, eux-mêmes par ailleurs ironisés et ainsi remis en question. Il en résulte un rééquilibrage complexe, qui, socialement et politiquement, jette sur les pièces de Loher un éclairage des plus ambivalents.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Ausgehend von Dea Lohers Theaterstück Manhattan Medea sollen verschiedene Aspekte ihrer Poetik untersucht werden, die auf raffinierte Weise Versatzstücke aus Märchen und Mythen verwenden, um einen Blick auf moralische Wertkonzepte und dramaturgische Strategien dieser Dramatikerin zu werfen.

Dabei stellt sich vorrangig die Frage, inwieweit Lohers Interesse an antiken Stoffen zu einer Rückkehr von klassischen „redramatisierten“ Themen führt, die in scharfem Kontrast zu Hans-Thies Lehmanns „dedramatisierten“ Bildern bei Breughel stehen und seinem Begriff von Parataxis. Dabei wird die Handlung auf der Bühne nicht dramatisch zugespitzt, sondern soll wie ein tableau vivant mit gleichschwebender Aufmerksamkeit in seiner Bedeutung enthierarchisiert betrachtet werden. Anders Loher, die den klassischen Medeastoff als Matrize verwendet, um darauf ihr zeitgenössisches Sittendrama zu projizieren. Im Mittelpunkt der Untersuchung soll insbesondere Loher’s raffinierter Umgang mit Verfremdungen klass...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marcela Požárek, « Mimesis, Moderne, Mythos: Dea Lohers Manhattan Medea », Germanica, 54 | 2014, 107-123.

Référence électronique

Marcela Požárek, « Mimesis, Moderne, Mythos: Dea Lohers Manhattan Medea », Germanica [En ligne], 54 | 2014, mis en ligne le 30 juin 2017, consulté le 26 mars 2017. URL : http://germanica.revues.org/2554 ; DOI : 10.4000/germanica.2554

Haut de page

Auteur

Marcela Požárek

Queen Mary Univertity of London, Austrian and Comparative Litterature

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page